Succès


2013 : Le 20 Mars, la Journée Internationale du Bonheur est célébrée pour la première fois.
2013 : Le 27 Janvier, l'OMB ouvre ses activités au Portugal.
2012 : Le 17 Décembre, l'expert sur le bonheur Filip Fors, de l'OMB, publie un rapport indépendant de la commission de prévoyance du gouvernement suédois, qui met en évidence des mesures sociales alternatives, avec un accent sur le bien-être la qualité de vie subjective.
2012 : Le 20 Août, l'OMB ouvre ses activités aux États-Unis.
2012 : En Juillet, tous les pays membres de l'ONU conviennent d'établir une journée internationale en mettant l'accent sur ​​le bien-être et le bonheur, et appellent à l'action pour un monde plus heureux.
2012 : Le premier rapport sur le bonheur mondial voit le jour. Le rapport est publié lors de la Conférence des Nations Unies sur le bonheur du le 2 Avril .
2011 : Le parti conservateur suédois (Moderaterna) inclus de "soutenir la poursuite du bonheur pour tous" dans leur nouveau programme d'idées. Cela faisait longtemps que l'OMB poussait les conservateurs dans ce sens.
2011 : La première encyclopédie orientée sur le bonheur voit le jour : Wiki Felicifia. L'encyclopédie est principalement axée sur des thèmes philosophiques et pratiques qui tournent autour de l'amélioration de la vie des êtres sensibles, de ce qu'elle peut signifier, et de comment rendre le monde meilleur. L'OMB y a participé en apportant des informations.
2011 : Des experts sur le bonheur de l'OMB participent à la série télévisée suédoise "The Pursuit of Happiness". Des millions de Suédois sont informés sur la façon d'accroître leur bien-être à long terme.
2010 : L'OMB ouvre une exposition sur la viande cultivée au musée de Malmö, en Suède. L'exposition, qui met en évidence les avantages de la viande cultivée par rapport à la production de viande actuelle via l'élevage d'animaux en batterie, est visité par environ 250 000 personnes.
2010 : L'OMB fournit des instructions de recherche pour un projet de loi parlementaire consacré à l'augmentation du bonheur en tant qu'objectif politique.
2010 : L'OMB présente un rapport contenant une série de propositions sur la façon dont nous pouvons créer une Suède plus heureuse - et un monde plus heureux - à un certain nombre de personnalités politiques suédoises, notamment les chefs de partis des sociaux-démocrates, le parti des Verts et le parti de Gauche. Cela s'est fait au cours de la semaine politique annuelle appelée la semaine Almedalen.
2009 : Après plusieurs années à informer des responsables politiques sur l'importance du bonheur, la porte-parole du parti suédois des Verts, Maria Wetterstrand, déclare dans un article de débat que le nouveau projet politique du parti est d'élever le niveau de bonheur des gens.
2009 : La Suède obtient son premier blog sur le ​​bonheur lorsque l'OMB lance Lyckobloggen.se. Dans ce blog, un certain nombre d'experts sur le bonheur diffusent les dernières recherches sur la façon dont les gens peuvent améliorer leur qualité de vie et celle des autres. Le blog attire rapidement un grand nombre de personnes.
2009 : Le premier séminaire sur le bonheur au Parlement suédois s'est tenu à l'initiative de l'OMB. Plusieurs parlementaires y participent.
2008 : Le président français Nicolas Sarkozy nomme une commission chargée d'examiner la façon de mesurer le bonheur.
2008 : Le premier débat sur le bonheur au Parlement britannique a lieu, initié par les libéraux démocrates britanniques. Les libéraux démocrates étaient représentés à la conférence sur le bonheur de l'OMB.
2008 : L'OMB participe à la création du premier consortium mondial pour la recherche sur la viande cultivée à Ås, non loin d'Oslo.
2007 : Première proposition de loi au parlement suédois sur la prise en compte de la recherche sur le bonheur dans la vie politique - une initiative lancée suite à un lobbying intensif de l'OMB auprès des parlementaires suédois.
2007 : l'OMB réalise l'une des campagnes de l'année les plus médiatisées au monde en présentant au public des gens nus dans des "emballages à viande". La campagne est largement diffusée à travers le monde et provoque un débat dans les médias au sujet de notre traitement des animaux.